16 décembre 2008

Droit de réaction

Face à l’attaque des militaires équato-guinéens, le gouvernement camerounais ne saurait demeurer timide. Il temps de réagir, par la voie diplomatique d’abord, et militaire si nécessaire. Un camerounais tué et deux autres enlevés hier, 16 décembre, par des éléments de l’armée équo-guinnéenne. Un incident outrageant qui vient s’ajouter à la dégradation générale de la sécurité au Cameroun. Il y a, dans cet acte incompréhensible, non seulement une violation des frontières camerounaise, mais aussi une humiliation grave du peuple... [Lire la suite]
Posté par 3pdg à 07:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]